Jeu de rôle pour joueurs décérébrés

Le Deal du moment :
eBay : Remise de 5 euros dès 15 euros ...
Voir le deal

    Résumé de la partie du 07.03.20

    Yvo
    Yvo

    Messages : 84
    Date d'inscription : 11/06/2015
    Age : 39
    Localisation : Sombreffe

    Résumé de la partie du 07.03.20 Empty Résumé de la partie du 07.03.20

    Message par Yvo le Lun 9 Mar 2020 - 13:31

    Part I

    Fraichement débarqués sur l'île, on constate un silence étrange et l absence total de faune. Pas d'oiseau, pas d'animaux au sol, rien, nada, mis à part des saloperies de moustiques. On décide de faire un feu pour s'en protéger. Santo et Paracelse montent un bivouac pendant que Lars et Loulou partent à la pêche et ramènent du bois pour le feu.
    Paracelse trouve une petit bicoque sans toit qui fera l'affaire pour la nuit.
    Les chasseurs cueilleurs rapportent du bois flotté et 2 poissons perroquet, un petit et un gros. Pour tester la (non) toxicite de ceux ci, je cuis et mange le petit. 1 à 2 h après la tombée de la nuit, on entend un hurlement mi-humain, mi-animal mais en tout cas bien bestial, suivi d'un deuxième comme étant une réponse au premier. (Apparemment faire un feu n'était pas une bonne idée)
    On se prépare à un assaut de la part des bestiaux qu on vient d'entendre. Loulou se met à l'écart du groupe et compte bien les lancer à sa suite et les distancer ...
    Les 3 autres vont se planquer un peu plus loin, sous des palmiers couchés au sol par la tempête, ce qui leur laisse une vue d'ensemble sur l abri et le feu ...
    Ils arrivent, Loulou se met à courrir, les 2 bestiaux a ses trousses. Ils ont une allure humano-simiesque, courent sur 4 pattes mais peuvent se tenir debout, les yeux rouges, une partie de leur corps et/ou visage noirs du genre pourriture gangrène. Sans trop d'effort, il tiennent la distance avec Loulou, après 5 minutes de courses, elle doit reprendre son souffle, mais pas eux. Ils ne semblent être essouflés ni même avoir besoin de respirer.
    Lars me demande d'enduire ses lames de poison et va tenter de faire une diversion pour soulager un peu Loulou.
    Il retourne à la bicoque et crie pour attirer les assaillants à lui. L'un se retourne, l autre garde son idee premiere.
    Lars se tient prêt dans la bicoque et tend un piège avec ses doigts filins pour emprisonner l une des créatures le cas échéant.
    Loulou décide d'aller vers la mer, pensant que les deux bestiaux ne doivent pas très bien nager. Elle finit sa course en courant sur l’eau jusqu’à ce que son don soit épuisé et tente de flotter de son mieux. Le monstre s est stoppé net sur le rivage et ne la lache aps des yeux...
    La 2eme bestiole pénètre dans l abri où se trouve Lars, tapi, prêt à resserrer ses liens. Il sent une résisitance et puis un déchirement, ses filins n ont pas tenu mais il a compris qu'ils sont une partie de son corps, en les arrachant il ressent bien la douleur que ça procure, comme des ongles qu on lui arrache, il tente de fuir et se fait griffer au mollet, il arrive tout de même à prendre la fuite.
    Apercevant cela, les autres cherchent auprès d'eux un pieu, un rondins, quoique ce soit qui puisse servir à empaler l ennemi. On trouve un magnifique rondins tailler en pointe et suffisamment résistant pour la manoeuvre a suivre.
    Lars se dirige lui aussi vers la mer.
    En voyant le monstre poursuivre Lars, Paracelse crie "Vient ici !", le monstre se retourne et fonce droit sur la cachette des 2 autres...
    Pris de rage, il arrache les palmiers, fouillant et fouissant pour attraper ceux qui s 'y cachent. Comme l opportunité se presente Paracelse et Santo tente d'empaler leur agresseur, en unissant leur force ils arrivent à le lui enfoncer dans l epaule gauche. Les cris de douleurs du premier alerte le 2eme qui vient lui prêter main forte. Tous deux fous de rage, s'excite de plus bel pour nous en déloger.
    Face a cet imprévu de tente de recuperer le pieu dans l épaule du premier pour réattaquer...
    Au moment où je veux retenter une attaque, le deuxieme chope le pieu tire dessus et le relance au loin, m arrachant l epaule au passage (je comprendrais plus tard qu il s agit d un dechirement musculaire).
    Lars et Loulou sont ressortis de l eau, Lars se fait un garrot sous le genou et se cautérise la plaie, il relance egalement le feu pour tenter de foutre le feu a la foret.
    la douleur de la cautérisation laisse s echapper un cri. Loulou en voyant ses compagnons en danger pousse un hurlement qu’elle veut le plus menaçant possible pour attirer l’autre monstre vers elle et donc vers l’eau.
    La creature qui est toujours sur nous, dans un moment d'inquietude releve la releve la tête pour regarder aux alentours la situation. A ce moment là je prends ma dague et la lui enfonce dans la gorge, en voyant cela Santo me donne un coup de main, alors que la lame bitait contre une surface plus solide, a nous deux on lui transperce le crane. WE DID IT!!!!!
    Loulou laisse le monstre arriver jusqu’à elle et au dernier moment tente une esquive via un salto arrière pour atterrir dans l’eau. Malheureusement, le monstre la percute et lui broie le genou, causant une douleur très vive mais il est dans l’eau et Loulou peut voir sa chaire se dissoudre comme si l’eau était de l’acide pour lui. Elle tente donc de le retenir dans l’eau malgré la douleur mais fini par le lâcher et il ressort, agonisant sur le sable avant de rendre l’âme qu’il n’a sûrement plus.
    On decide d aller dormir sur le bateau au large. On panse les blessures, Santo esplique à Lars comment faire un garrot correct a savoir au dessus du genou. Onguent creme et desinfectant sur les diverses blessures. Loulou decide de ne pas faire dodo.
    Le lendemain on decide d 'explore l ile de jour et de passer la nuit au large. On fait un petit feu de joie euphorisant pour raviver les souvenirs de Santo. Il subsiste un blocage dans ses souvenirs mais on comprends que le verrou sautera au moment où il sera au bon endroit a savoir pres du porte "taguée biohazard"...

      La date/heure actuelle est Lun 6 Avr 2020 - 20:08